Chaussée des Géants

J’avance à pas de géant ou à petits pas

Je vole et occis au présent

Ses pertes et fracas.

A l’horizon, le meilleur reste à venir

Je t’attends,

Même si tu as toujours été là.

J’aime quand nos deux corps soupirent

Et se rejoignent nos désirs

Quand nos regards se croisent

Et vibrent nos deux âmes.

Nous ne sommes peut-être pas des géants

Les piliers de la chaussée sont souvent trop grands

Mais dans notre maison battue par les vents

Nous tissons ces fils invisibles qui nous lient

Ces liens doux et lumineux

Denses, passionnés, chaleureux.

Debout sur cette chaussée des géants

Nous cheminons cahin-caha

Si un jour je tombe, rattrape-moi…

 

Crédit photo © http://www.moniquezomerrappo.ch/

Publicités

10 commentaires sur “Chaussée des Géants

Ajouter un commentaire

  1. Les plus beaux mariages sont ceux qui, habités par l’humilité, savent rester simples. Et il en va de même pour les plus belles déclarations, Dom, justement c’est le cas ici.
    Je ressens dans tes mots une personne sincère, qui exprime des sentiments réellement éprouvés !

    Bien amicalement.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :