E la nave va…

E la nave va…

Ce qui doit te revenir te reviendra.

A quoi bon courir après des chimères,

Sans respirer le parfum des fleurs ?

La rose éclot même en hiver

Quand il fait froid dans ton cœur.

 

E la nave va…

Dans la fraîcheur d’un drap, une nuit de canicule

Ou la raideur d’un bras un jour de solitude.

Tout commence au fond de soi

Parce que, si le centre de ton être n’est pas habité

Aucune chaleur ne peut y pénétrer.

 

E la nave va…

Le navire finira par trouver un port

Patiente et ne perd pas l’équilibre

Persiste à jongler avec les maux de ta vie

N’oublie pas que le Capitaine à la barre, c’est toi !

Ne cesse jamais d’aimer, sourire et espérer.

 

Et…

Ce qui doit te revenir, te reviendra.

 

Bon voyage et bon vent pour la nouvelle année !

 

Je vous propose d’imprimer ce texte, d’en faire un bateau en papier 😊 et de réitérer l’opération tout au long de l’année, avec les papiers qui vous tomberont sous la main.

Une façon de vous souvenir que rien n’est statique et que parfois il faut laisser faire le cours des choses.

Publicités

41 commentaires sur “E la nave va…

Ajouter un commentaire

    1. Merci Cécile 🙂
      Voici un lien qui explique comment effectuer les pliages pour obtenir un bateau en papier : https://www.youtube.com/watch?v=C8pK_22gReo
      J’ai trouvé les explications assez claires.
      Le temps en Suisse est ma foi assez à mon goût pour cette période de l’année : froid, vivifiant, ciel couvert mais pas de pluie, pas de vent, ni de bise. Enfin dans ma région (j’habite Yverdon-les-Bains). Et chez toi ?
      Biz et à bientôt !

      J'aime

      1. J’aime ton humour, c’est con que tu habites si loin !! En Suisse !! Si la troisième guerre mondiale éclate tu m’invites dans ton bunker ? (Purée ça c’est à force de regarder des séries apocalyptiques !)

        Aimé par 1 personne

      2. Les gilets jaunes ont fondu au soleil ou alors ils réveillonnent, Macron les a hypnotisés ! Pas de bunker mais t’as bien un coffre non ? Ta banque peut servir de bunker en cas d’attaque d’un virus mortel ! Hé je n’ai pas la télé non mais tu me prends pour qui lol !

        Aimé par 1 personne

      3. Oui, j’ai vu que les gilets jaunes s’essoufflent. Bref…
        Pas de coffre non plus 🙂 Mais t’inquiète, on a une chambre d’amis. Virus mortel, hein ?! Je rectifie : tu regardes trop de séries. Mais sérieux tu n’as pas croché sur Mr Robot ?
        Un film que j’adore : Cloud Atlas. J’ai lu le livre aussi. A voir au moins deux fois pour bien comprendre. Tu connais ?

        J'aime

  1. « Ce qui doit te revenir, te reviendra » : oui oui et encore oui ! L’impression aussi de ne pas avoir obtenu tout ce qui m’était dû, comme une bête féroce à qui l’on refuse son bifsteack. J’ai bien envie de poursuivre ma route, aussi abstrait et superficiel que cela puisse paraître (la phrase, pas ma route). Alors en ce moment, « parfois il faut laisser faire le cours des choses » : je n’ai pas envie désolée, je veux mordre la vie à pleine dents ! Ouh la la je n’arrête pas d’utiliser de vieilles expressions toutes faites, désolée 🙂 Malgré tout, je suis tout à fait d’accord : « rien n’est statique ». Pour moi qui adore le changement, c’est sûr ! Et puis je dois dire une chose (très importante) : j’adore l’eau, la mer et les bateaux, donc ton texte me touche évidemment 😀 Merci.

    Aimé par 2 personnes

    1. D’abord merci pour ce commentaire très riche 🙂 Je pense que je comprends ce que tu veux dire. En même temps, laisser faire ne signifie pas ne rien faire. Une de mes philosophies de vie (pour l’instant car moi aussi j’aime le changement) c’est d’avancer sans m’encombrer et de laisser de la place aux surprises, mais en projetant des désirs et des souhaits.
      Bonne et très belle route à toi 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. On glisse dans ses bras, au rythme de ces vagues, qu’on laisse derrière soi, passé par… où l’on est passé, le courant qui nous drague et jusqu’à nous charrier d’être heureux longtemps là.
    Et si je faisais un avion, un planeur?

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :