Ponts suspendus

Photo – Bisse de Savièse, canton du Valais, Suisse (2019)

Déverrouillez les portes

Escaladez les murs

Allumez les lumières

Ouvrez les fenêtres

Aérez votre âme, comme vous le feriez pour une maison trop longtemps close

Construisez et jetez des ponts au-dessus des trous béants creusés par vos futiles et frivoles vanités

N’ayez pas peur du vide !

Il n’est qu’illusion et n’habite que vos peurs

Visez l’envol, la légèreté, avec témérité

Et riez de cette liberté retrouvée

Une fois délesté de ce qui vous avait encombré, pollué, parasité :

Construisez de nouveaux ponts, solides et éclairés

Vous voici prêts à découvrir, explorer, aimer, apprendre, jouer, progresser sur Votre Camino de la Vida !

Savourez cette bouffée de liberté d’être Vous !

Être libre ne signifie pas faire ce qu’on veut mais être ce qu’on est !

(anonyme)

La liberté est un choix.

(Jean-Paul Sartre)

13 commentaires sur “Ponts suspendus

Ajouter un commentaire

  1. « Aérez votre âme, comme vous le feriez pour une maison trop longtemps close »…. j’aime bien.
    Sartre, n’est pas ma tasse non plus. Mais il y a parfois une phrase (pensée) qui me plaisent. Une me vient : « l’important n’est pas ce qu’on a fait de moi, mais ce que je fais de ce qu’on a fait de mo »i… C’est tellement vrai. Ne pas rabacher, ne pas rester bloquer, continuer à avancer. Et oui, allumer les lumières, aérer…Et même si parfois, il y a de quoi douter de la nature humaine, ne pas la craindre (d’abord tout le monde n’est pas à mettre dans le même sac), apprendre a se surpasser, être au dessus des « petites choses »…Et plutôt que des murs, oui des ponts. Travail de longue haleine. Au propre comme au figuré.
    Belle journée m’a chère Dom. Bisous, et au plaisir de te lire.

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement tout cela, Solène, comme tu le décris si bien. Faire le « ménage » et ne pas se laisser parasiter par de sombres pensées, y compris les nôtres.
      Bon, il faut être réaliste : y’a du boulot ! 🙂 mais avec de l’entraînement ça va plus vite !
      Heureuse de te lire, ici et sur ton blog.
      Biz et amitié !

      Aimé par 1 personne

  2. Le vertige est une tentation de liberté définitive. Je ne suis pas prêt encore pour le grand saut mais les passerelles tendues vers l’amitié, je veux bien les franchir même par grand vent. J’aime beaucoup ce texte et la citation de l’anonyme. Sartre n’est décidément pas mon idole: Trop de certitudes. Bisous Dom, la Suisse est belle.

    Aimé par 1 personne

    1. Les passerelles de l’amitié ! J’aime bien cette métaphore.
      Ayant la chance de ne pas souffrir de vertige, j’aime cette sensation de vide. Évidemment il ne faut pas oublier que nous ne possédons pas d’ailes (à part ailes Delta, parachute, parapente), sinon l’arrivée sera brutale. Lorsque l’on emprunte un de ces ponts suspendus, ils se balancent au rythme de nos pas. Ça fait une sacré impression d’ivresse et de légèreté. J’adore !
      Comme toi, Sartre n’est pas forcément ma tasse de thé, mais j’aimais bien cette courte phrase.
      Cela dit, il faudra que nous remettions sur le clavier un défi poétique un de ces jours !
      Biz et amitié, cher Pat ! Prends soin de toi 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :