Rose ou morose, choisis ta prose !

Une fois encore,

Pat https://lerimenaute.wordpress.com/

Cécile https://cecilevalentine.wordpress.com/2020/10/30/rose/

et moi,

nous nous sommes amusés autour d’un thème,

Rose ou morose, choisis ta prose !

dans le cadre de nos « Petits défis poétiques entre amis »

(lire nos précédentes aventures ICI)

Lire la suite « Rose ou morose, choisis ta prose ! »

Et si on jouait à cacher des mots 3 (réponse de Cécile à Dom)

On ne t’arrête plus, Cécile ! C’est addictif n’est-ce pas ? Les idées ne nous lâchent pas et les mots se mettent en place presque tout seul.
J’aime bien cette version., que je reblogue avec plaisir !

CécileValentine

Sur le tout premier exemple donné si je ne m’abuse par Dom😉

Le temps tu le sais jamais ne s’arrête, ni de ton horloge interne son tic tac.

Que l’un éclaire ton âme d’ un grand soleil, ou bien que l’autre n’accompagne, sinistre, ton cœur en deuil.

Et que brille à l’envie, de mille pluies, ta fenêtre obscurcie.

Toujours quand le temps fou, fuit, l’horloge complice égrène sa course ;

Et de son tic-tac triste ou joyeux t’entraîne inexorable vers l’au-delà

Voir l’article original

Et si on jouait à cacher des mots (réponse de Cécile à Dom)

Je reblogue la deuxième participation de Cécile, avec grand plaisir 🙂

CécileValentine

Deuxième phrase proposée par mes amis blogueurs que je vous laisse découvrir à travers le texte qui suit :

Ne manquez pas de visiter les blogs de Pat et Dom et leurs beaux textes inspirés des mêmes phrases : https://domdomblabla.wordpress.com et http://lerimenaute.wordpress.com

Derrière l’arbre de haute futaie,

Entre deux branches n’est-ce point la lune qui point ?

Pleine n’est-ce point la lune cette mosaïque ?

Évanescente lumière elle monte en silence,

Et bientôt son règne éclate éclipsant l’astre déclinant

Quand dans lombre l’arbre s’efface.

Le ciel pudiquement jette alors un voile de nuages.

Dont se vêt notre lune offerte au soir qui vient.

Voir l’article original

Jusqu’au bout du défi…

J’aime beaucoup la magnifique interprétation de Pat, coéquipier de notre défi poétique commun !
Lisez ! Commentez ! Et pourquoi pas, participez !

Le rimenaute

Pour aller jusqu’au bout du défi qu’en toute amitié nous nous sommes lancés avec Dom et parvenir à remplir ma part du « contrat », je me devais de manger du ragoût que je me suis moi-même mijoté avec la citation: « Si tu veux être aimé, meurs ou voyage » (proverbe persan).

Voici donc chère Dom ma proposition:

Jusqu’au bout

Suis-je aujourd’hui si… rude… d’avoir couru le monde
Pour que tu me reproches mes humeurs, ma fronde…
De me battre en faveur de l’homme que je veux
Être pour devenir brillant aux yeux de Dieu ?…
*
Puisque tu m’as aimé au départ pour la vie,
D’un amour sans lequel je meurs à l’infini,
Dans la peine ou la joie jusqu’aux confins de l’âge…
Vas-tu m’accompagner au bout de mon voyage ?
*
Pat le rimenaute le 22/04/2019

*

Et pour rappel, la tienne:

Si je pouvais choisir ma vérité
J’oublierais que tu

Voir l’article original 64 mots de plus

Et si on jouait à cacher des mots ? (réponse de Cécile à Pat)

Merci Cécile ! Comme je te l’ai déjà dit suite à ton commentaire sur les Bla-bla : J’adore ! Très belle manière d’avoir relevé ce défi poétique.
Je te reblogue pour que tout le monde puisse en profiter 🙂
N’hésitez pas à aller vous promener sur le blog de Cécile !

CécileValentine

Jeu proposé par deux de mes blogueurs préférés Dom (les petits blabla de Dom)et son ami Pat (le rimenaute) il s’agit de cacher une phrase dans un texte.

Je participe aujourd’hui avec la phrase proposée par Dom : si tu veux être aimé, meurs ou voyage. (Proverbe persan)

Si tu crois mélancolique aux mondes parallèles.
Et que tu rêves d’un jour, aller les visiter.
Si tel est ton désir, que tu le veux vraiment.
Tant qu’il ne te suffit plus d’être ici et maintenant.
Que plus rien ne te retient de ce que tu as aimé.
Avant qu’ici tu ne meurs de mélancolie.
Ou bien ne végète ainsi, jusqu’à la fin des temps.
Pars, pars loin d’ici, et à l’issue du voyage, reviens-nous guéri.

Allez voir leur travail😀 : https://domdomblabla.wordpress.com

http://lerimenaute.wordpress.com

Voir l’article original

Défi poétique (réponse de Pat à Dom)

J’ai le plaisir d’accueillir les vers épurés, lumineux et dentelés de Pat, en réponse à notre défi poétique amical 🙂
Merci à lui et merci à vous pour vos commentaires et, pourquoi pas, votre participation !

Le rimenaute

Suite au défi lancé et déjà relevé avec Brio par Dom (détail sur mon article précédent):

 Défi poétique

Voici ma proposition pour la citation: « Derrière la pleine lumière règne l’ombre pudiquement offerte »:

La promise avançait, plusieurs enfants derrière
Portaient la longue traîne émaillée de dentelle
Dans la pleine clarté qui rentrait avec elle
En balayant le sol de divine lumière…
*
Lui, attendait au seuil de son règne imminent,
Dans l’ombre émerveillé, qu’à l’autel elle vienne
Ouvrir pudiquement sous le sceau des amen
Le présent de sa bouche offerte au conquérant.
*
Pat le rimenaute

Et pour rappel, la proposition de Dom:

Derrière moi, il n’y a rien
La porte est close.
Pleine d’espoir sur mon chemin
J’attends que la lumière explose
Et que règne un calme serein.
Enlacés à l’ombre des roses
Si tu prends pudiquement ma main
Ma bouche te sera offerte avec entrain…

Alors qu’elle avait…

Voir l’article original 19 mots de plus

Et si on jouait à cacher des mots ?

Proposé par Pat du blog Le Rimenaute (ici) et Dom des Petits bla-bla de Dom (vous y êtes).

Ce n’est pas la première fois qu’entre Pat et moi le défi sévit 😊 Amical, bien sûr.

Cette fois, il s’agit de composer un texte en prose poétique ou non, et d’y cacher une phrase à raison d’un mot par ligne.

Et cela sur huit lignes (euh… oui Pat, nous avions dit huit !)

Exemple :

Devant le bâtiment austère et froid

Même le soleil ne s’arrête pas

Seule une fenêtre brille et fait éclat

Présageant du toujours sombre trépas

Qui attend mon âme dans l’au-delà.

La phrase cachée est donc « Le soleil brille toujours au-delà ».

Si ça vous tente, n’hésitez pas à nous rejoindre, et poster en commentaires, soit sur le blog de Pat, soit sur le mien, voire les deux, le résultat de votre partie de cache-cache.

 

Voici, les deux phrases en lice :

  • Si tu veux être aimé, meurs ou voyage (poème persan proposé par Pat)

  • Derrière la pleine lumière règne l’ombre pudiquement offerte (proposé par Dom)

Voilà, Pat, mission accomplie, défi lancé. A tes claviers, crayons, plumes et pinceaux ! Le choix des armes est libre.

Je souhaite la bienvenue à toutes les personnes qui s’amuseront à nous éblouir, nous amuser, et même à nous faire pleurer !

J’ajoute, qu’il n’y a pas de temps limite. C’est vous qui voyez…

Au plaisir de vous lire !

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑